logo afnorLe baromètre 2014 présente la répartition par pays des responsabilités d’animation des comités mobilisés pour élaborer des normes volontaires à l’ISO (Organisation Internationale de Normalisation) et à l’IEC (Commission Electrotechnique Internationale), ainsi qu’au CEN (Comité Européen de Normalisation) et au CENELEC (Comité Européen de Normalisation Electrotechnique). Il montre les dernières tendances et évolutions, tous secteurs confondus.

Dans un contexte où les grands organismes de normalisation – à l’exception notable du DIN (Allemagne) – voient leur influence se réduire du fait de la montée en puissance de nouveaux pays, les initiatives prises par les parties prenantes, les bureaux de normalisation sectoriels et AFNOR ont permis de maintenir la France en 2ème position en Europe et en 3ème place au niveau mondial (devant le Royaume-Uni et le Japon) en termes d’exercices de responsabilités au sein des instances de normalisation.

 

Pourquoi s’impliquer en normalisation est important ?

La normalisation volontaire permet de participer à une définition commune des règles du marché, de faire connaître son entreprise, société ou organisme, de bénéficier d’un réseau relationnel privilégié et de développer une veille technologique.

 

> Baromètre international de la normalisation 2014 <

 

Source : article Afnor